Manon recherche sa mère biologique

9 novembre 2021 à 19h22 par Emmanuel P.

séparateur

Née sous X, cette jeune femme souffre d’une maladie rare dont elle ne trouve pas l’origine

La première chose que l’on remarque chez Manon, c’est son sourire.

Il reste invariablement accroché à ses lèvres.

Pourtant, les épreuves de la vie n’ont pas épargnées cette toute jeune femme de 19 ans.

Dès le début de son existence d’ailleurs.

L'abandon puis la maladie

Sa mère l’a confiée aux services d’adoption juste après sa naissance.

Malgré ça, Manon a eu une enfance et une jeunesse heureuses dans sa famille d’adoption.

Mais il y a un an environ, nouvelle épreuve.

L’étudiante en droit commence à souffrir d’un mal étrange.

« De simples fourmillements au départ, puis des picotements qui deviennent des brûlures et ensuite, des décharges électriques dans tout le corps », énumère la jeune femme.

Au fil des mois, les symptômes se multiplient et s’aggravent, perte de mémoire et hallucinations très importantes.

« Je fais beaucoup de malaises, je mange très peu. Je n’arrive plus à dormir tellement j’ai mal. Les douleurs sont parfois si intenses que mon corps me lâche. Je tombe en pleine rue ».

Manon voit plusieurs médecins, des spécialistes, subit de nombreux examens, en vain.

Personne ne semble capable de mettre un nom sur sa maladie.

Quand on lui suggère qu’il pourrait s’agir d’une maladie héréditaire, elle décide de partir sur les traces de sa mère biologique.

Retrouver sa mère pour guérir

Dans son dossier d’adoption qu’elle parvient à consulter, Manon découvre peu de choses.

« Je sais simplement que je suis née en 2002 à l’hôpital de Châlons. Ma mère avait une vingtaine d’années quand elle m’a eue. Elle était grande, brune et d’origine martiniquaise. Ce sont les seuls éléments dont je dispose ».

Armée de ces quelques indices et de son optimisme contagieux, elle lance un appel sur les réseaux sociaux et sur l’antenne de Champagne FM.

« Aidez-moi à retrouver ma mère ! J’aimerai juste trouver une piste qui pourrait m’aider à me soigner. Et si ce n’est pas le cas, retrouver ma mère tout simplement, voir apparaître un visage ».

Manon sait qu’il s’agit d’une bouteille lancée à la mer, que les chances de réussite sont minces.

« Qui ne tente rien n’a rien », lance-t-elle, toujours le même sourire aux lèvres.

Et si finalement elle découvre l’identité de sa mère mais que cette dernière ne souhaite pas la rencontrer ?

« Si elle refuse, je respecterais sa décision. C’est le choix de chacun. Je ne lui en voudrais pas ».

Si vous avez la moindre information permettant d’aider Manon dans ses recherches, vous pouvez lui envoyer un message au 06 71 10 98 24.