Infos Marne

Vincent Lambert est mort

11 juillet 2019 à 09h15 Par Emmanuel POLI
Très gravement blessé dans un accident, il se trouvait dans un état végétatif depuis plus de 10 ans

Vincent Lambert est mort.

Neuf jours après l’arrêt de ses traitements, le patient en état végétatif depuis un accident de la route en 2008, s’est éteint ce jeudi matin au CHU de Reims.

C’est aussi l’épilogue d’une bataille judiciaire longue de près de 10 ans, qui a définitivement déchiré une famille.

D’un côté, Rachel l’épouse de Vincent Lambert, la majeure partie des frères et sœurs du jeune homme et son neveu François qui réclamaient de longue date, l’arrêt des traitements.

Ils ont toujours assuré que c’était sa volonté.

De l’autre, ses parents Viviane et Pierre, son demi-frère et l’une de ses sœurs, de fervents catholiques, totalement opposés à cette décision.

De recours en recours, ils étaient parvenus à repousser de nombreuses fois l’inéluctable échéance, réussissant même à obliger le CHU de Reims à relancer l’hydratation et l’alimentation de Vincent Lambert.

Mais finalement, la récente décision de la cour de cassation de « casser » l’arrêt de la cour d’appel de Paris a mis fin à leurs espoirs.

Si les parents de Vincent Lambert ont renoncé à tous recours contre cette décision, leur combat judiciaire n’est pas terminé pour autant.

Ils ont porté plainte la semaine dernière au commissariat de Reims pour homicide volontaire contre le docteur Sanchez, responsable de l’équipe médicale qui a mis fin aux traitements de leur fils.

L’affaire Vincent Lambert a relancé la question de la fin de vie en France.

Les rebondissements successifs de ce dossier ont incité nombre de français à rédiger leurs directives anticipées pour préciser quelles étaient leurs volontés.

Plusieurs personnalités politiques et religieuses, comme le président Emmanuel Macron ou encore le Pape François ont eu à se prononcer sur ce cas presque unique.