Infos Marne

Le Crous de Reims lutte contre la précarité menstruelle

05 mai 2021 à 10h26 Par Emmanuel POLI
Le Crous a équipé 16 de ses résidences, avec des distributeurs de protections périodiques gratuites

Une étudiante sur trois est concernée par la précarité menstruelle.

En février dernier, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, avait la mise à disposition gratuites de protections périodiques, dans les résidences universitaires des CROUS et les services de santé universitaires.

En Champagne-Ardenne, le Crous s’est donc équipé de 16 distributeurs qui sont répartis dans ses résidences.

Huit se trouvent à Reims, quatre à Charleville-Mézières, un à Châlons-en-Champagne et trois à Troyes.

Dans son communiqué, le Crous assure que les appareils seront régulièrement alimentés en protections périodiques respectueuses de l’environnement et de la santé (coton bio, sans plastique, sans parfum, sans traitements chimiques) avec trois types de produits : tampons avec applicateur, tampons sans applicateur, serviettes hygiéniques.