Elle reçoit une amende dans le train à cause de sa...contrebasse

8 mai 2021 à 10h18 par Emmanuel POLI

séparateur

Une musicienne professionnelle a été verbalisée pour occupation abusive de l'espace bagages

Élodie Peudepièce connaît la chanson.

Pour la quatrième fois, cette musicienne professionnelle a été verbalisée dans un TGV, entre Strasbourg et Paris, au niveau de Reims pour occupation abusive de l’espace bagages.

Un contrôleur, un peu trop zélé, lui a reproché d’avoir voyagé avec…sa contrebasse. 

L’instrument, jugé trop volumineux par la SNCF, n’est pas autorisé dans le train. 

Résultat, une amende de 50 euros, plus 50 euros supplémentaires parce que la jeune femme a refusé de régler tout de suite. 

Incompréhensible pour la musicienne qui assure que sa contrebasse était parfaitement rangée et ne dérangeait personne dans un train d’ailleurs « quasi vide ».

Plus encore que l’amende, c’est l’absurdité de la situation et la virulence du contrôleur que la jeune femme dénonce.

« Il m’a dit que la prochaine fois, il appellerait la police » assure-t-elle.

« Le plus drôle, c’est quand il m’a lancé : imaginez si tout le monde faisait pareil et prenait le train avec sa contrebasse ! ». 

Partagée sur son profil Facebook, sa mésaventure lui a valu un important soutien. 

Elle n’en revient pas.

« Quand j’ai posté mon message, je pensais n’intéresser que ma quinzaine de collègues contrebassistes et mon cercle d’amis ».

La jeune femme espère que cette médiatisation permettra de faire bouger les choses. 

« Généralement, quand j’écris à la direction, l’amende est annulée mais ce n’est pas pour autant que la réglementation change ».

Face à cette situation, une pétition a été lancée en ligne et a déjà récolté plus de 30 000 signatures.