Des chiots sachant chercher

10 juillet 2021 à 10h53 par Emmanuel POLI

séparateur

Saïko et Spyke, les deux nouvelles recrues des sapeurs-pompiers de la Marne, vont être formés à la recherche de personnes

C’est la mignonnerie du jour.

L’équipe cynotechnique des sapeurs-pompiers de la Marne a reçu, dimanche dernier, le renfort de deux nouvelles recrues.

Saïko et Spyke, deux chiots, âgés de 9 semaines.

Il s’agit de deux Malinois, « la Ferrari du chien du travail », selon Jean- Luc Lengellé, responsable de l'équipe cynotechnique.

« Il n’y a pas que les pompiers qui ont adopté la race. Les gendarmes et militaires n’ont quasiment plus que ça. C’est le chien du GIGN et du Raid ».

La Malinois a pour lui sa morphologie et son caractère.

« C’est un chien impulsif mais qui c'est très utile quand il ne faut pas reculer. Quand vous êtes en mission sur des décombres et que c’est assez instable, le maitre, par son poids, ne peut pas y aller ».

Les chiens sont sélectionnés chez des éleveurs spécifiques, qui font du Malinois de travail.

« Nous avons trouvé Saïko et Spyke à « la Roche de l’empereur », un petit élevage familial, situé à La Neuville au Pont, près de Sainte-Ménehould ».

Deux années de formation spécifique

Saïko et Spyke vont désormais entamer deux années de formation avec leurs maîtres.

Ils vont être préparés à des missions de recherche de personnes ensevelies, « comme lors de l’explosion d’un immeuble à Witry-lès-Reims » ou de personnes égarées en partenariat avec les gendarmes.

Ça commence par la sociabilisation du chiot, « il faut l’habituer à tous les bruits et tous les environnements qu’il pourrait rencontrer en intervention »

Et par son développement olfactif.

« On va lui apprendre à s’habituer à l’effluve humaine. Au début, il voit la cible qu’il doit trouver. Au fur et à mesure, la « victime » est cachée et on travaille sur la  récompense ».

Saïko va travailler aux côtés du Sergent Christophe Gérand du Centre de Secours Principal de Châlons-en-Champagne.

Spyke rejoint le Caporal Frédéric Grebert du centre Reims-Witry.