Infos Aube

Clotûre du Grenelle contre les violences conjugales: le point dans l'Aube

26 novembre 2019 à 09h36 Par Gislain SABY
Crédit photo : l'Est éclair

Suite aux mauvais chiffres, le préfet de l'Aube a mis en place de nouvelles mesures.

Création d’un abri d’urgence, doubler les 8 places d’hébergement au 1er janvier 2020, et travailler sur un plan pluriannuel, voilà les grands axes qui ont été signés hier à Troyes pour l’élimination des violences sexistes et sexuelles faites aux femmes dans l'Aube.

Les communes de Saint-André-les-Vergers, Romilly, Troyes et la Chapelle-Saint-Luc mais également les hôpitaux de Troyes et Romilly ont tous signé ce Grenelle lancé le 3 septembre dernier.

Depuis début 2019, l’Aube a connu 3 décès, ( une défenestration à Troyes mais aussi des meurtres à Romilly et La Chapelle Saint Luc) et plus de 650 femmes victimes de violences intra familiales.


Heureusement la parole se libère: 207 déclarations de violences sexuelles ont pu se faire dans l'Aube notamment grâce à la possibilité de porter plainte à l'hôpital reconnait Charlène Mahot, la procureure de la république en intérim.Écouter le podcast


Ce contexte très sociétal avec notamment le #balancetonporc  n'a aucun mauvais impact sur la gestion des enquêtes d'agressions assure le colonel Thomas Bourgerie commandant de la gendarmerie de l'Aube. Écouter le podcast