Infos Marne

Ce que l'on sait sur la rixe mortelle à Reims

20 septembre 2019 à 20h55 Par Emmanuel POLI
L'altercation a fait un mort et cinq blessés. Deux agresseurs présumés sont introuvables

On en sait un peu plus sur la violente altercation qui a coûté la vie à un homme de 36 ans et fait 5 blessés, mercredi soir, dans un campement de gens du voyage situé Impasse Saint-Charles à Reims.

Au cours d'une conférence de presse, le procureur de la République de Reims a confirmé que le défunt était bien le frère de la jeune femme, mortellement percutée par son mari en juillet dernier à Thil près de Reims.

Sur les cinq blessés, deux ont été plus sévèrement touchés mais leur pronostic vital n'est désormais plus engagé.

Le déroulement de la soirée laisse penser à une expédition punitive.

Trois véhicules seraient arrivés dans l’impasse Saint-Charles avec à leur bord, une dizaine d'individus, dont l'homme mis en examen dans la mort de sa femme.

Les témoins font état de plusieurs coups de feu dont un mortel.

Deux autres personnes, parmi lesquelles une adolescente de 15 ans, ont également été blessées par balle.

Des coups de couteau ont également été donnés.

Deux frères, désignés par les témoins, ont été placés en garde à vue pour assassinat et tentative d’assassinat, mais ils nient les faits qui leur sont reprochés.

Un troisième est poursuivi pour les mêmes faits.

Tous trois font également partie des blessés.

Deux des agresseurs présumés demeurent introuvables pour le moment, ce qui inquiète particulièrement le procureur de la République.

Matthieu Bourrette leur demande de se rendre "dans n'importe quel commissariat ou gendarmerie pur s'expliquer sur leur rôle mais aussi se mettre sous la protection des forces de l'ordre".

Dans ce milieu où règnent omerta et vendetta, il craint de nouvelles représailles sanglantes.

Autre motif d'inquiétude pour la justice, les armes utilisées mercredi soir n'ont pas été retrouvées.

Des patrouilles régulières sont opérées dans le secteur de l'Impasse Saint Charles.

Par ailleurs, le CHU où se trouvent les personnes blessées, est extrêmement sécurisé pour l’occasion.