Ne jamais oublier !

13 novembre 2021 à 10h07 par Emmanuel P.

séparateur

Il y a six ans, 130 personnes étaient tuées au coeur de Paris par des commandos terroristes. 350 étaient blessées et des centaines d'autres traumatisées.

C’était il y a six ans, jour pour jour.

Des attentats djihadistes au cœur de Paris faisaient 130 morts et 350 blessés. 

Manuel Dias a été la première victime de cette série d’attaques.

Ce chauffeur de bus rémois de 63 ans avait transporté des supporteurs venus assister à la rencontre France-Allemagne au Stade de France.

Il a été la seule victime des explosions provoquées par trois kamikazes.

La tuerie s’était poursuivie sur les terrasses de plusieurs bars et restaurants, mitraillées par les terroristes.

Les terroristes avaient ensuite attaqué le Bataclan.

90 personnes qui assistaient à un concert du groupe de rock « Eagles of Death Metal », avaient perdu la vie dans cette ultime attaque.

Parmi les victimes, deux étudiantes rémoises, Marie Lausch et Claire Tapprest originaire de La Chapelle Saint-Luc, près de Troyes.

Quentin Boulanger a lui aussi perdu la vie au Bataclan.

Originaire de Reims, le jeune homme vivait à Paris depuis plusieurs années.

Un seul membre des commandos ayant perpétré ces attentats, est encore en vie.

Salah Abdeslam, arrêté à Bruxelles quatre mois après les attentats, est jugé actuellement devant une cour d’assises spéciale.

Ce samedi matin, le journal L’Union donne la parole à Julien Discrit.

Ce Sparnacien est un rescapé du Bataclan.

Six ans plus tard, il n’a rien oublié.