Infos Région

Les réactions après l'assassinat d'un enseignant

16 octobre 2020 à 21h44 Par Emmanuel POLI
Les élus de notre région réagissent à la mort d'un professeur en région parisienne

Un enseignant a été décapité ce vendredi à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines.

Son agresseur présumé a été abattu par la police, dans la ville voisine d’Eragny dans le Val-d’Oise.

Une enquête a immédiatement été ouverte par le parquet national antiterroriste.

La victime aurait montré, lors d’un cours d’expression libre, des caricatures de Mahomet à ses élèves.

Dans la classe politique, de nombreux élus ont réagi.

Le maire de Reims Arnaud Robinet rappelle que « l’école, c’est le fondement de la transmission de la République et de nos valeurs. L’ennemi islamiste est toujours là, ce virus tue. Nous devons l’éradiquer ».

Même son de cloche d’Eric Quenard.

Le chef de file de de l’opposition municipale parle d’une acte de barbarie, d’une nouvelle illustration de la haine.

La réponse de la République, dit-il, doit être implacable.

Jean Rottner se dit profondément choqué par cet assassinat ignoble.

Le président de la région Grand Est souligne que « s’attaquer à un enseignant qui forme à la liberté d’expression démontre la détermination lâche de ces gens. Nous ne devons plus tolérer cela ! »