Infos Ardennes

L'alcool et la vitesse à l'origine du drame de Cliron ?

12 février 2020 à 06h01 Par Emmanuel POLI
D'après les informations recueillies par nos confrères du journal L'Union, le conducteur de la voiture accidentée avait bu et conduisait trop vite.

Moins d'une semaine après le dramatique accident qui a coûté la vie à deux jeunes de 18 et 19 ans la semaine passée à Cliron (Ardennes), le conducteur de la voiture incriminée a été placé en garde à vue.

Jusque-là, son état de santé n’avait pas permis son audition par les enquêteurs.

Interrogé par nos confrères de L'Union, le procureur de la République de Charleville-Mézières affirme que le jeune homme conduisait sous l’empire de l’alcool.

« Son alcoolémie était de 1,30 g/litre de sang. », précise Laurent de Caigny.

Le conducteur aurait également reconnu avoir consommé de la cocaïne. 

Autre circonstance aggravante, la vitesse, selon les constatations effectuées par les experts de la gendarmerie.

Les autopsies des deux jeunes victimes, Pierre, 19 ans, et Lola, 18 ans, ont permis d’établir qu’elles étaient décédées sur le coup. 

Le conducteur, dont la garde à vue pourrait être prolongée, encourt dix ans de prison pour homicide involontaire aggravé par deux circonstances.