Infos Ardennes

Charleville-Mézières sous très haute surveillance

21 juin 2019 à 15h00 Par Emmanuel POLI
Une manifestation nationale des gilets jaunes est annoncée demain dans la ville-préfecture des Ardennes

Boris Ravignon ne cache pas son inquiétude.

Un appel à une manifestation nationale des Gilets jaunes est annoncé dans sa ville demain (samedi 22 juin).

Le maire de Charleville-Mézières a écrit au ministre de l’intérieur pour obtenir des gages de sécurité.

Le rendez-vous est fixé à 13h à l'hôtel de ville de Mézières.

Les autorités reconnaissent la difficulté à estimer le nombre de participants mais craignent la présence d'éléments violents en provenance notamment de Belgique et du Luxembourg.

Face au risque important de violences et dégradations, les autorités sortent le grand jeu avec un dispositif inédit, "le plus important depuis le début du mouvement", de l'aveu même du préfet des Ardennes Pascal Joly.

Plusieurs contrôles seront mis en place, tant sur les routes qu'à la gare de Charleville-Mézières. 

Des contrôles routiers renforcés seront réalisées en amont pour empêcher ce rassemblement non déclaré.

Des contrôles sont également prévus à la gare de Charleville.

Le maire Boris Ravignon a écrit au ministre de l'intérieur Christophe Castaner pour obtenir des renforts de police. 

Comme lors des précédentes semaines, le préfet des Ardennes a pris des arrêtés pour empêcher la tenue de toute manifestation dans le centre-ville, mais avec un périmètre élargi.

Si dans l'ensemble, les commerçants que nous interrogés attendaient d'en savoir plus sur l'étendue de la mobilisation pour décider de fermer ou non leurs enseignes, ils nous ont tous précisé qu'ils ne prendraient aucun risque.

Le maire Boris Ravignon leur a écrit pour les mettre en garde en précisant qu'il "apparaît plus prudent [...] de baisser les rideaux quelques heures samedi après-midi."

Mais aussi leur donner quelques conseils de prévention, "ne souhaitant pas que la ville connaisse le même sort que Reims le 18 mai dernier".

Les locaux de L'Ardennais, qui pourrait être une cible pour les casseurs, ont d'ores et déjà été protégés avec des planches en bois.

Un rassemblement national, si rassemblement il y a, auquel ne participera pas Jérôme Rodrigues.

Cette figure emblématique du mouvement des gilets jaunes aurait lui-même appelé le maire de Charleville-Mézières pour lui assurer qu’il ne serait pas présent demain.

Depuis plusieurs semaines, les réseaux sociaux se faisaient écho de sa venue.