Ça déborde !

14 juillet 2021 à 16h33 par Emmanuel POLI

séparateur

Les pompiers de la Marne, des Ardennes et de l'Aisne multiplient les interventions. Les Ardennes et l'Aisne sont en vigilance orange.

La pluie qui tombe sans discontinuer depuis plusieurs jours sur notre région, a entraîné de nombreuses inondations.

Les pompiers de l’Aisne, de la Marne et des Ardennes ont reçu des dizaines d’appels, essentiellement pour des assèchements de caves et sous-sols.

Les inondations sont assez localisées, Reims et ses environs pour la Marne.

Certains professionnels aussi ont dû faire face à la montée des eaux, comme le Champagne Xavier Alexandre à Courmas.

Heureusement, le responsable a reçu le renfort d'amis et de voisins. 

A Saint-Brice-Courcelles, on a relevé plus de 70 centimètres d’eau dans le secteur Saint-Charles.

Des inondations ont aussi été signalées à Fismes.

La circulation sur plusieurs axes est difficile, voire impraticable.

La RD 9 est notamment recouverte par l’eau à hauteur du Craon de Ludes.

Le trafic des trains est lui aussi très perturbé sur la ligne TER Vallée de la Marne.

Et comme souvent, la zone commerciale de Murigny est également touchée.

Ardennes, Haute-Marne et Aisne en vigilance orange

Dans les Ardennes, les pompiers signalaient des interventions sur les communes de Vireux-Molhain et de Sault-les-Rethel.

Déjà la nuit dernière, ils avaient effectué de nombreuses sorties dans ces mêmes secteurs mais aussi à Givet, Rancennes, Asfeld, Chaumont-Porcien et Signy-le-Petit pour des opérations de pompage de caves et sous-sols.

La situation ne devrait pas s’améliorer dans les prochaines heures, les Ardennes se trouvent en vigilance orange crues.

Même chose pour le département de l’Aisne, où les pompiers sont intervenus à plus de 80 reprises la nuit dernière, essentiellement dans le sud (Coulonges-Cohan et Fère-en-Tardenois).

Depuis ce matin, ils concentrent leurs efforts sur la Thiérarche.

Suite aux intempéries, l’étang de Neuve-Forgé déborde et la digue menace de céder.

Les pompiers ont entrepris des opérations de reconnaissance.

Eté pluvieux, été...

Ce début d'été sous la pluie n'est pas une première mais il reste toutefois assez exceptionnel.

Les cumuls de pluie sur le Nord-Est depuis le début du mois de juin sont très impressionnants.

Il est ainsi tombé "214 mm de pluie à Charleville-Mézières, deuxième été le plus pluvieux après 2012".