Infos Aisne

On ne rit pas avec le gaz hilarant

26 juin 2020 à 10h45 Par Emmanuel POLI
Dans l'Aisne, la police a mis la main sur plus de 5 000 cartouches de protoxyde d'azote

Il est de plus en plus fréquent les sols jonchés de petites cartouches argentées, près des lieux fréquentés par les fêtards.

A l'intérieur, du protoxyde d’azote, un gaz généralement utilisé pour les bonbonnes de chantilly, mais dont l'usage est de plus en plus détourné à des fins récréatives.

Le gaz hilarant provoque rires et effets hallucinatoires.

Un usage qui n’est pas sans conséquence pour la santé.

Le gaz, lorsqu’il est inhalé, peut provoquer de graves séquelles neurologiques.

A Soissons dans l’Aisne, la police a saisi des cartons contenant plus de 5 300 cartouches.

La marchandise se trouvait dans un local technique d’un immeuble du quartier prioritaire de Presles.

Rien d’illégal en soi, le protoxyde d’azote est disponible en vente libre.

Mais dans cette commune, où le phénomène est très présent, la ville à pris un arrêté pour interdire la vente et la détention de protoxyde d’azote aux mineurs. 

De quoi susciter l’intérêt des trafiquants, qui achètent les cartouches en grosses quantités sur Internet, pour les revendre à l’unité. 

Devant l’impossibilité de déclencher une enquête judiciaire, le produit n’étant pas illégal, la police mise sur la prévention.

Des interventions sont prévues dans les collèges et lycées à la rentrée prochaine pour sensibiliser les élèves aux risques encourus.